Finalement nous arrivons à khorog la plus grande ville du pamir qui est déjà à 2200m d’attitude . Là nous restons 2 jours dans un hôtel pour se préparer à la grande ascension. Nous rencontrons par hasard Jeff l’alsacien avec qui nous avions roulé 4 jours en georgie. Le lendemain nous repartons ensemble sur la m41.

Suite à une inondation et glissement de terrain, 75 maisons sont sous les eaux. Heureusement aucun mort. La route m41 a été fermée pendant deux mois. Elle ouvre lors de notre arrivée à Khorog.
Suite à une inondation et glissement de terrain, 75 maisons sont sous les eaux. Heureusement aucun mort. La route m41 a été fermée pendant deux mois. Elle ouvre lors de notre arrivée à Khorog.

Suite à une inondation et glissement de terrain, 75 maisons sont sous les eaux. Heureusement aucun mort. La route m41 a été fermée pendant deux mois. Elle ouvre lors de notre arrivée à Khorog.

Le soir nous sommes invités à Vuc. Nous sommes heureux d’être à l’abris du vent et du froid!

Le soir nous sommes invités à Vuc. Nous sommes heureux d’être à l’abris du vent et du froid!

Le lendemain nous continuons l’ascension. Nous rencontrons un couple franco-belge de notre âge partant vers l’Asie également. Le soir nous dormons dans une guesthouse à 3500m d’altitude. Les paysages d’altitude deviennent plus desertiques. L’ascension est progressive. Nous n’avons pas de gènes particulières hormis l’essoufflement dans les raidillons et un peu d’insomnie la nuit.

Louis se sépare du melodica et l’offre à une petite fille Tadjik (ferme où nous passons la nuit à 3500). Elle est son frère l’adoptent immédiatement!
Louis se sépare du melodica et l’offre à une petite fille Tadjik (ferme où nous passons la nuit à 3500). Elle est son frère l’adoptent immédiatement!
Louis se sépare du melodica et l’offre à une petite fille Tadjik (ferme où nous passons la nuit à 3500). Elle est son frère l’adoptent immédiatement!

Louis se sépare du melodica et l’offre à une petite fille Tadjik (ferme où nous passons la nuit à 3500). Elle est son frère l’adoptent immédiatement!

Nous passons un col à 4250m (nouveau record) sans asphalte. Le soir nous dormons dans une auberge à alichour à 4000m. Pour la première fois on voit apparaître des population d’origine kirghize (faciès different).

Semaine25 (Tadjikistan)

Nous profitons d’un jour de repos et louons une jeep (vieille lada niva avec 800000km au compteur). Nous partons nous baigner dans une source chaude naturelle et observer les lacs salés.

Semaine25 (Tadjikistan)
Semaine25 (Tadjikistan)
Semaine25 (Tadjikistan)
Semaine25 (Tadjikistan)

Nous rencontrons un couple de cyclo parisiens partant vers l’asie. Eux transportent des trombones à coulisse en plastique sur le porte bagages! Le lendemain nous rejoignons ensemble mughrab à 100km. Longue et belle etape. Nous dormons dans une auberge à 3600m ou nous retrouvons encore de nombreux cyclistes. 2 couples grenoblois en tandem de note age, un couple de retraités allemand et une suédoise en solo.

Semaine25 (Tadjikistan)
Semaine25 (Tadjikistan)
Semaine25 (Tadjikistan)

Le lendemain nous partons tous ensemble (une dizaine de cyclistes) pour l’ascension finale du col à 4655m. Nathalie est malade et après 30 km à vélo le temps se détériore rapidement..vent fort de face, chute de neige et rafales de sable. Lors d’une pause,frigorifiés, nous voyons passer ce qui sera probablement un des seuls camions de la journée. Nat se met au milieu de la route avec son drapeau fluo et force le chauffeur à nous prendre en stop. Après 100km, nous dormons au chaud dans une auberge à karakul (4000m). Finalement nous ne dormirons pas dans notre tente avec nos sacs de couchage +5degres à 4500m d’altitude (avec le reste du groupe comme c’était prevu)...courageux mais pas fous!!

Semaine25 (Tadjikistan)
Semaine25 (Tadjikistan)
Semaine25 (Tadjikistan)
Semaine25 (Tadjikistan)
Semaine25 (Tadjikistan)
Semaine25 (Tadjikistan)
Retour Ă  l'accueil