Premier jour au laos. Nous passons une chaine de montagne en guise de frontière. Le changement de  climat est brutal. Le climat devient sec, chaud. Les rizières qui étaient jusqu’à présent gorgées d’eau sont désormais asséchées pour la plupart. Le soir nous sommes acceuillis dans un temple boudhiste. Les moines nous proposent de planter la tente dans le temple où nous assisstons à la prière du soir.
Premier jour au laos. Nous passons une chaine de montagne en guise de frontière. Le changement de  climat est brutal. Le climat devient sec, chaud. Les rizières qui étaient jusqu’à présent gorgées d’eau sont désormais asséchées pour la plupart. Le soir nous sommes acceuillis dans un temple boudhiste. Les moines nous proposent de planter la tente dans le temple où nous assisstons à la prière du soir.

Premier jour au laos. Nous passons une chaine de montagne en guise de frontière. Le changement de climat est brutal. Le climat devient sec, chaud. Les rizières qui étaient jusqu’à présent gorgées d’eau sont désormais asséchées pour la plupart. Le soir nous sommes acceuillis dans un temple boudhiste. Les moines nous proposent de planter la tente dans le temple où nous assisstons à la prière du soir.

Les coups de timbales, tambours et prières nocturnes nous rendent le sommeil léger. Départ matinal au lever du soleil et cap plein sud sur une piste où nous mangeons la poussière...
Les coups de timbales, tambours et prières nocturnes nous rendent le sommeil léger. Départ matinal au lever du soleil et cap plein sud sur une piste où nous mangeons la poussière...

Les coups de timbales, tambours et prières nocturnes nous rendent le sommeil léger. Départ matinal au lever du soleil et cap plein sud sur une piste où nous mangeons la poussière...

Les chaleurs torrides nous poussent à changer de rythme. Nous reprennons l’habitude de longues pauses entre midi et 15h pour éviter le cagnard. Les restos nombreux et bon marché c’est terminé...nous ressortons notre réchaud à pétrole (offert par nos collègues de W)...toujours bien utile. Nous ne l’avions plus utilisé depuis le kazakstan!

Les chaleurs torrides nous poussent à changer de rythme. Nous reprennons l’habitude de longues pauses entre midi et 15h pour éviter le cagnard. Les restos nombreux et bon marché c’est terminé...nous ressortons notre réchaud à pétrole (offert par nos collègues de W)...toujours bien utile. Nous ne l’avions plus utilisé depuis le kazakstan!

En se dirigeant vers le sud, nous rencontrons de plus en plus de touristes se balladant en mobilette de loc. Nous en rencontrons un sur la route, le premier quebequois du voyage! Il a 55 ans et se ballade en solo (bus et location de mob) en asie pendant les 3 mois d’hiver.
En se dirigeant vers le sud, nous rencontrons de plus en plus de touristes se balladant en mobilette de loc. Nous en rencontrons un sur la route, le premier quebequois du voyage! Il a 55 ans et se ballade en solo (bus et location de mob) en asie pendant les 3 mois d’hiver.

En se dirigeant vers le sud, nous rencontrons de plus en plus de touristes se balladant en mobilette de loc. Nous en rencontrons un sur la route, le premier quebequois du voyage! Il a 55 ans et se ballade en solo (bus et location de mob) en asie pendant les 3 mois d’hiver.

On est pas bien là...ça c’est du spot!

On est pas bien là...ça c’est du spot!

L’architecture change avec les maisons en bois surèlevées
L’architecture change avec les maisons en bois surèlevées

L’architecture change avec les maisons en bois surèlevées

Nous rencontrons Dan qui arrive de manchester en solo et avec qui nous roulons 2 jours. Nous avons pris le même itinéraire excepté l’iran où il n’a pas pu voyager à cause de sa nationalité anglaise. Nous trouvons un petit carbet sympa et passons la nuit en bord de rivière. Il teste pour la première fois son hamac qu’il transportait en poids mort dans sa sacoche depuis le départ!
Nous rencontrons Dan qui arrive de manchester en solo et avec qui nous roulons 2 jours. Nous avons pris le même itinéraire excepté l’iran où il n’a pas pu voyager à cause de sa nationalité anglaise. Nous trouvons un petit carbet sympa et passons la nuit en bord de rivière. Il teste pour la première fois son hamac qu’il transportait en poids mort dans sa sacoche depuis le départ!
Nous rencontrons Dan qui arrive de manchester en solo et avec qui nous roulons 2 jours. Nous avons pris le même itinéraire excepté l’iran où il n’a pas pu voyager à cause de sa nationalité anglaise. Nous trouvons un petit carbet sympa et passons la nuit en bord de rivière. Il teste pour la première fois son hamac qu’il transportait en poids mort dans sa sacoche depuis le départ!
Nous rencontrons Dan qui arrive de manchester en solo et avec qui nous roulons 2 jours. Nous avons pris le même itinéraire excepté l’iran où il n’a pas pu voyager à cause de sa nationalité anglaise. Nous trouvons un petit carbet sympa et passons la nuit en bord de rivière. Il teste pour la première fois son hamac qu’il transportait en poids mort dans sa sacoche depuis le départ!

Nous rencontrons Dan qui arrive de manchester en solo et avec qui nous roulons 2 jours. Nous avons pris le même itinéraire excepté l’iran où il n’a pas pu voyager à cause de sa nationalité anglaise. Nous trouvons un petit carbet sympa et passons la nuit en bord de rivière. Il teste pour la première fois son hamac qu’il transportait en poids mort dans sa sacoche depuis le départ!

Nous enchainons de grosses étapes vers le sud le long de la N13 avec des départs au lever du soleil. Nous plantons souvent la tente dans des temples boudhistes.
Nous enchainons de grosses étapes vers le sud le long de la N13 avec des départs au lever du soleil. Nous plantons souvent la tente dans des temples boudhistes.
Nous enchainons de grosses étapes vers le sud le long de la N13 avec des départs au lever du soleil. Nous plantons souvent la tente dans des temples boudhistes.

Nous enchainons de grosses étapes vers le sud le long de la N13 avec des départs au lever du soleil. Nous plantons souvent la tente dans des temples boudhistes.

Retour Ă  l'accueil